Rencontre avec nos auteurs

10 questions posées à nos auteurs pour mieux apprécier leur travail

Suis Sommes Nous Une Ga

Bienvenue dans cette nouvelle rubrique "10 questions à..." 

A l'occasion de la rentrée 2022, l'Association Française d'astronomie a souhaité créer un lien encore plus fort avec la communauté des astrophotographes. Dans cette optique, nous vous invitons tous les mois à un décryptage d'une photo caractéristique du travail de l'un de nos auteurs suivi d'une rencontre avec ce dernier pour découvrir ou redécouvrir son travail.
Ceci afin de valoriser le travail des astrophotographes et d'offrir à leurs visiteurs un nouveau regard sur la photo et l'ouvrir ainsi au plus grand nombre. Un regard sur la photo plus orienté artistique et personnel que technique. A l'image de ce que nous faisons sur le terrain avec nos animations ou formations, en remettant ainsi l'astronomie et la découverte du ciel au centre de notre pratique d'éducation populaire. Et pourquoi pas, donner envie. Créer l'envie. 
Nous espérons que ces quelques lignes pourront vous apporter un nouvel éclairage sur leur travail qui mérite d'être mis en avant.
C'est ce que nous efforçons de faire en tous cas
Bonne lecture !

L'équipe de Galleryastro

Ce mois-ci nous vous donnons rendez-vous avec
Mickaël COULON

Coulon

Lune au dessus des terrils de Loos en Gohelle
rencontre avec son auteur

DA-COULON-Lever_de_lune_à_Loos_en_Gohelle

1- Raconte-nous la genèse de cette photo, ses conditions de prise de vue

Cette photo fait partie d’un projet que je mène actuellement : « Les nuits du Nord ». Il s’agit de photographier ma région des Hauts de France de nuit. Il y a dans cette région des paysages très différents, de la côte, en passant par la Baie de Somme, du patrimoine minier, industriel, le tourisme de mémoire, nos beffrois. L’UNESCO a d’ailleurs classé de nombreux sites en Région. Bien sûr la pollution omniprésente oblige à imaginer les paysages nocturnes de manière différente… C’est assez compliqué de faire des Voie Lactée flamboyantes et finalement c’est très bien ainsi !
Au-delà de la mise en valeur de la région, derrière ce projet j’ai une idée d’authenticité, je veux pouvoir prendre une image et dire « si tu m’accompagnes, tu verras exactement ça », je l’ai déjà fait d’ailleurs !

2- Pour cette photo en particulier, quelles difficultés as-tu rencontrées ?

Cette image je l’avais prise en aout, je me suis servi de Photopills qui permet de calculer la configuration du ciel à une date et une position donnée. J’ai dû m’y reprendre à 3 fois pour réaliser cette image : la première fois tout était parfait, sauf que la pleine lune est très lumineuse quand le premier plan (du charbon à la base) est très sombre, l’image était inexploitable. L’idée c’est plutôt de shooter la veille de la pleine lune, pour avoir encore le soleil au ras de l’horizon et éviter cela !
Le temps de comprendre cela et d’avoir de nouveau une météo favorable…

3- En quoi cette photo est représentative de ton travail?

Elle est au cœur de mon projet actuel, c’est le bassin minier en plein cœur de ma région. Elle représente une composante que j’aime beaucoup dans ce projet où la magie apparait sur la scène vécue en étant simplement témoin de la mécanique céleste qui se déroule sous nos yeux.
En fait la photo existe déjà dans l’esprit : elle est planifiée, l’endroit est repéré, il y a cette excitation à l’idée de la réaliser et une fois que toutes les conditions sont réunies, la lune est à l’heure, pile à l’endroit prévu, c’est saisissant !

4- Y a-t-il un message général derrière ton travail ?

Que l’on peut faire de l’astrophoto même avec un bébé en bas âge et dans une région polluée ? Plus sérieusement, si je devais passer un message, ce serait pour inviter les gens à regarder le ciel, la nuit, d’en profiter en famille, que même à deux pas de chez soi on peut y voir de belles choses et qu’il n’y a pas besoin d’artifices ou de trucage pour les mettre en valeur.

5- Plus généralement, quelle est la photo dont tu es le plus fier ?

Toutes les images sont plus ou moins attachées à un souvenir ou un moment en particulier, mais l’une d’elle renvoie à un souvenir fort ! C’est une image réalisée à l’observatoire à St Véran, ou l’on voit le soleil déjà sous l’horizon éclairer les coupoles et la nuit qui commence à tomber.
La scène est très contemplative et 24h avant d’arriver à l’observatoire et de prendre cette image, je venais d’apprendre que j’allais être papa, cette image c’est donc un moment d’introspection, c’est peut-être ça qui la rend sympa !

6- Une photo d'un autre auteur que tu aurais aimé faire ?

Aimé faire non, mais il y a des photos d’auteurs que je me souviens avoir regardé de longues minutes en étant complètement saisi !
Je pense à celle de Jean François Gely avec la lune au-dessus de l’observatoire de St Véran justement, ou encore celle de Maxime Oudoux de l’ISS au-dessus du Mont St Michel. Ensuite, des travaux comme ceux de Laurent Laveder ou à fortiori de Rémi Leblanc-Messager (dans des conditions encore plus improbables que les miennes !) qui mettent en valeur leur région m’inspirent énormément.

7- Qu'est-ce que la photo astro pour toi ? Que représente-elle ?

C’est contempler l’espace depuis le sol, que ce soit sur des paysages nocturnes pour photographier la Voie Lactée, des alignements et conjonctions ou encore en ciel profond que je pratique également
J’avais emmené un ami avec moi pour photographier la lune au-dessus d’un monument, le fait de pouvoir prévoir ce mouvement et de voir la mécanique céleste l’avait surpris ! L’astrophoto c’est aussi ça je pense, c’est prendre le temps de regarder le ciel et de voir les choses merveilleuses qui s’y passent !

8- Quel avenir souhaites-tu ou vois-tu pour la photo astro dans les 10 prochaines années ?

Côté ciel profond, la discipline est de plus en plus accessible, les capteurs de plus en plus performants, on peut réaliser maintenant des choses incroyables (même en centre-ville d’ailleurs) et j’ai hâte de voir à quoi nous aurons accès dans 10 ans !
Côté paysages nocturnes, il y a de belles images qui fleurissent tous les jours, ou on y retrouve des scènes authentiques, ou on peut se projeter dans le moment, sans « artifice » comme l’ajout de H-Alpha ou temps de pose complètement démesuré pour obtenir une Voie Lactée qui l’est tout autant.  J’espère que ce seront ces images-là, les tendances des 10 prochaines années !

 9- Ta prochaine cible ?

J’en ai plein ! Le projet « Les nuits du Nord » démarre seulement, il y a plein de choses à faire. Et surement quelques voyages à venir, j’aimerais bien re-shooter la Voie Lactée quand même !

10- Enfin, quand tu ne fais pas de photo, à quoi passes-tu ton temps de loisir ?  

Baby-sitting.
Et quand après ça il me reste une heure ou deux : SF, jeux vidéos, Lego et décollage de fusées ! L’espace n’est jamais bien loin !